Un regard des acteurs sur leurs pratiques

par Olgierd KUTY, Frédéric SCHOENAERS, Christophe DUBOIS, Baptiste DETHIER

Dans nos sociétés en réseaux qui se caractérisent par un pluralisme normatif, on peut faire société sans partager des valeurs communes. Le fonctionnement des institutions scolaires illustre les nouveaux modes de régulation des tensions, de la diversité, de l’intégration, etc. désormais à l’œuvre. C’est dans ce contexte que le concept de médiation a fait son apparition dans nos écoles, comme dispositif d’apaisement ou de maintien du lien social. La diffusion de tels dispositifs doit beaucoup à la création de services centraux puis locaux de médiation, tout comme au travail de nombreux médiateurs qui ont progressivement investi le champ scolaire.

Cet ouvrage constitue une exploration du développement de leur fonction et il rend compte de la culture professionnelle qui les anime. Cette exploration conduit à s’interroger sur le processus de diffusion de la médiation scolaire tout en contextualisant cette dernière dans le spectre plus large de la médiation en général, un concept désormais répandu dans les champs familiaux, judiciaires, sanitaires, administratifs, politiques et sociaux les plus divers.

A propos des auteurs :

Olgierd KUTY, Frédéric SCHOENAERS, Christophe DUBOIS et Baptiste DETHIER sont chercheurs au Centre de Recherche et d’Interventions Sociologiques de l’Université de Liège (Cris). O. Kuty,  Professeur émérite, est auteur de La négociation des valeurs (De Boeck, 1998). F. Schoenaers, Professeur, a dirigé (avec C. Dubois) Penser la négociation (De Boeck, 2008). C. Dubois, Maître de conférences,  a publié La justice réparatrice en milieu carcéral (P. U. Louvain, 2012). B. Dethier est doctorant (FNRS).

Revue de Presse :

° Isabelle Lemaire, « Jeter un pont entre deux rives » – entretien avec Baptiste Dethier, co-auteur de ‘La médiation scolaire’-, La Libre Belgique, lundi 12 novembre 2012, p. 25
° Patrick Camal, « La médiation scolaire« , Réflexions (SOCIETE/Pédagogie), site de vulgarisation scientifique de l’Université de Liège, 16 mai 2012.